[Officiel] La Prophétie des Anciens par Alcestos et Calypsos [Livre 1 - Cha 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Officiel] La Prophétie des Anciens par Alcestos et Calypsos [Livre 1 - Cha 1]

Message  [Admin] Alcestos le Lun 9 Sep - 20:23

Le jeune homme ouvrit les yeux doucement. L'odeur de la cendre humide rendait l'air nauséabond. Les paupières à demi ouverte, il vit le résultat d'un combat acharné contre les barbares de Zekrim'Bahl qui s'était déroulé la veille. Une terre désolée se profilait devant lui, une terre grisâtre de cendres jonchée de cadavres encore fumant en décomposition. Ce spectacle ajouté à l'odeur de brulé et de mort lui donnait la nausée.

A coté de lui, ses compagnons d'armes se réveillaient l'un après l'autre. Kaint, son voisin le plus proche, se tourna vers lui avec mélancolie :


"Tu as réussi à dormir un peu... ? Moi non... J'ai repensé au cris des villageois se faisant... massacrer... devant mes yeux... si seulement..."


Les larmes ruisselèrent sur ses joues. Kaint était un beau jeune homme bien bâti. Fil de forgeron, il baignait dans l'univers des armes depuis son enfance mais cela ne la pas rendu insensible pour autant. C'était un bon guerrier, pas très habile mais puissant. Il était apprécié de ses camarades car il était loyal et n'hésitez pas a se jeter sur l’ennemi pour les protéger.

"Pas trop non plus... Je sais, Kaint, si on était arrivé plutôt peut être que nous aurions pu protégé la population de ce village..."

Kaint se ressaisi et dit les dents fermée par la colère qui le rongeait. Il essuya ses larmes et dit :

" Saletés de barbares... je vous tuerais tous... tous... jusqu'au dernier..."

Alcestos se releva sur ces paroles emplis de rage et tendit la main en direction de son compagnon d'arme.

" Nous devons allez de l'avant Kaint. Faisons le pour tout ces gens qui ont été tué cette nuit et honorons leurs morts en combattant ses hordes de sauvages et en protégeant la population de notre royaume !"

"Tu as raison, Alcestos, allons-y."

Il aida donc Kaint à se relevé. Toute la troupe fit de même. Après avoir mangés un peu de pain rassit et d'eau rosée par le sang de la proche rivière, il partirent péniblement en direction d'Alkazan, la capitale du continent d'Izar.

Zephir était le nom de ce monde. Il y avait sur ce monde quatre continent pour quatre races et éclairé par les cinq soleils d'Or. Quatre races avaient donc évolué sur cette terre : Les Kei-Rins, peuple de la terre, habitant la forteresse rocheuse d'Iradon dans les chaînes de Temmos. Les Serasoguiins, êtres de l’eau, peuplant la cité engloutie de Gamas. Les elfes, adorateur de l’air, possédaient la capital Usic situé au beau milieu de la forêt d’Asrim sur le continent de Tann. Enfin viennent les hommes, héritiers du feu, leur population résidaient dans la capitale d'Alkazan et construite dans les plaines au nord d’Izar.

Il traversèrent une bonne partie de la plaine de Jehada, avant d'atteindre les portes d'Alkazan. Cette cité était composée de quatre immenses quartiers. Un quartier commercial, un quartier argricole, un quartier militaire et un quartier d'habitations. Alcestos avait grandi dans le dernier quartier et aimait se promener dans le quartier commercial pour chiper de la nourriture ou le quartier militaire où il admirait les valeureux combattants du roi dans leurs exercices. Il fut adopté par une famille qui l'avait recueilli en dehors de la protection de la citée. Alcestos n'a donc jamais su d'où il venait ni qui était ses parents. Sa famille adoptive ne l'a jamais éduqué et s'en servait pour faire les corvées et essayer de ramener de l'argent en faisant des petits boulots. Un jour, il réussi à s'enfuir mais avant de passer la porte, il fut stoppé par le roi qui revenait d'une expédition au sud d'Izar. Il croisa donc, Alcestos, et l'interpella en lui disant "tu as le regard empli de haine mais tu as le coeur d'un ange". Le roi envoya donc Alcestos faire sa formation de combattant au service du royaume des humains durant 12 années. Et le voici maintenant à 20 ans, de retour dans la ville de son enfance.

La troupe passa le pont qui menait aux immenses portes de l'Est de la cité. Les gardes criaient et les portes s'ouvrirent en poussant un long hurlement d'agonie. Alcestos emboîta le pas vers le quartier militaire. Tous les guerriers de retour devaient passer par le poste de garde de l'entrée du quartier. Cette formalité dura bien deux heures mais il n'y eu pas de soucis avec des personnes qui essaieraient de frauder.

Alcestos posa ses affaires à coté de son lit, défit son arme solidement accroché à sa ceinture et ôta sa lourde armure. Il s'habilla d'une tenu bien plus légère. En effet, le capitaine leurs avait laissé deux jours de repos soit avant de repartir en campagne en cas de nécessité soit avant de recommencer l'entrainement intensivement. Il alla donc retrouver son ami Kaint qui avait lui aussi revêtu une tenue plus adéquate pour se promener.


-"Kaint ! Veux-tu aller avec moi voir les commerces ? J'ai besoin d'une nouvelle gourde, la mienne est percée."

-"Oui, j'arrive !"

Il prit sa bourse et accouru pour rejoindre Alcestos qui était pratiquement arrivé à la sortie du quartier. Ils saluèrent le garde du poste et marchèrent en direction du quartier commercial...

______ _ _____ _ ____ _ ___ _ __ _ __ _ ___ _ ____ _ _____ _ ______

avatar
[Admin] Alcestos
Administrateur - Créateur

Messages : 390
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum